简体   繁體   English   Francais   日本語   无障碍版   手机版

 

CQ Webcasts

Percer les blocages levés entre l’arrière-pays chinois et le monde extérieure

12-30-2016

    Il y a un an depuis le déclenchement officiel de la démonstration initiative sur la connectivité stratégique Chine-Singapour (Chongqing). Depuis un an, les deux parties sino-singapourienne serrent la coopération dans les quatre grands domaines tels que la finance, la navigation aérienne, le trafic logistique et la télécommunication informatique, publient à l’initiative la politique « 11+7 » de sorte que l’on franchisse les limites empêchant les liaisons entre l’arrière-pays chinois et le monde au niveau des fonds, de la logistique et des informations et qu’à même temps l’on réduise les coûts de logistique et de financement qui gênent le développement.
 

    47 politiques innovantes créent plusieurs initiatives à l’intérieur du pays
 

    En mars de cette année, le Groupe de Freight Links Express Logisticentre Singapore avait signé un contrat avec China International Capital Corporation Limited, le premier s’est rendu à Chongqing pour émettre le « Panda Bond » équivalant à un milliard RMB.C’est la première émission du « Panda Bond » dans la région intérieure au nom de l’entreprise étrangère, ce qui signifie l’ouverture officielle du canal de financement transfrontalier.
 

    La présente démonstration (Chongqing) a des initiatives davantage que l’on indique ci-dessus, telles que l’on réalise pour la première fois le transport multimodal au moyen ferroviaire, aérienne, routière et maritime eurasiatique ainsi que l’on a percé premièrement un passage important logistique multinationale routière entre l’arrière pays chinois et ANASE, etc..
 

    Derrière ces initiatives, les deux parties ne proposent que le système d’innovation de la politique « 11+7 » sur le manque du développement à l’intérieur du pays dans les quatre domaines importants comme la finance, la navigation aérienne, le trafic logistique et la télécommunication informatique. Actuellement, des ministères et commissions corrélatifs ont publié des quarantaines d’innovations détaillées afin de réaliser la circulation du financement, la connectivité de la logistique et la fluidité d’information entre les deux parties.
 

    Par exemple, des ministères et commissions telles que la  Commission de régulation bancaire de Chine et la Banque Populaire de Chine, etc. soutiennent les politiques innovantes comme les opérations commerciales transfrontalières en RMB à titre d’essai, l’établissement mutuel des organismes financiers bilatérales et l’inscription des entreprises chinoises à la bourse singapourien ; les deux parties recherchent le transport multimodal international en attribuant le droit « cinquième liberté de l’air » accordé par l’Aéroport de Chongqing à Singapour, en coopérant à poser les câbles à fibre optique sous-marins à grande vitesse, etc..
 

    Han Baochang, directeur de l’Administration de la démonstration initiative sur la connectivité stratégique Chine-Singapour (Chongqing), a dit que, cette démonstration ignorant la frontière géographique a inauguré un nouveau modèle de « Chongqing+d’autres villes intérieures et extérieures » « matériel+immatériel », dont la considération stratégique ne tient pas qu’à accélérer le développement de Chongqing, il consiste à renforcer le rôle de radiation et la reproductibilité du régime et du mécanisme afin de propulser les stratégies nationales comme « une ceinture et une route », etc..
 

    Structure de transport multimodal desserre le « goulot » du coût de logistique
 

    « Le coût trop élevé de logistique et de financement est la barrière la plus délicate contre le développement de la zone de l’arrière-pays chinois. », a dit Chan Chun Sing, Ministre de PMO (Prime Minister's Office), la réalisation de la diminution synchronisée de ces deux coûts consiste au critère essentiel à apprécier le succès de la collaboration ou non.
 

    Au présent, dans le village Tuanjie, point de départ du passage important du « Rail International Chongqing-Xinjiang-Europe » (Chongqing-Sinkiang-Europe International Railway), se trouve une carte spécifique : le « Rail International Chongqing-Xinjiang-Europe » traversant l’Eurasie en reliant Chongqing et Duisburg en Allemagne la plaque tournante européenne, et dans la carte l'on dessine un cercle centré sur Chongqing, les villes principales d’Asie tels que Séoul, Tokyo, Hongkong et Singapour y sont installées.
 

    C’est en s’appuyant sur le projet sino-singapourien que Chongqing fixe un nouvel objet pour ce rail, ce qui est de transformer le « Rail International Chongqing – Xinjiang - Europe » en « Rail International Asie – Xinjiang - Europe », c’est-à-dire, Chongqing qui dépende du « Rail International Chongqing-Xinjiang-Europe » réalise le transport multimodal liant l’Asie et l’Europe au moyen du transport par le chemin de fer, l’avion, la route et la voie d’eau.
 

    « Le coût logistique dans la région intérieur est de 16% du PIB, lequel est fort supérieur à celui dans la région littorale, soit 8% du PIB et à celui du pays développé au niveau de 4% du PIB. » a indiqué Li Muyuan, secrétaire général de la sous-commission de Transport Combiné de l’Association Chinoises de Communications et de Transportation, le facteur principal du coût de logistique au niveau élevé est attribué à la mauvaise connectivité entre les correspondances différentes. Si l’on réduit le coût, on doit développer le transport multimodal.
 

    Le mois dernier, un train régulier a porté des produit de consommation haut de gamme depuis Duisburg en Allemagne, et ils sont arrivés à Chongqing après 12 jours et ne sont qu’arrivés au Singapour par avion en 5 heures en traversant la zone sous douane. Ce sont des premières marchandises par transport ferroviaire-aérien qui adoptent la liste de marchandise et les moyens de transport unifiés, malgré le temps du transport augmente de 12 jours, le coût de transport est le cinquième de celui par avion.
 

    Yang Liqiong, directeur adjoint de la Commission Municipale de la Communication et de la Technologie Informatique de Chongqing et directeur du Bureau de coordination de la logistique de Chongqing, a montré que, les marchandises en Europe seraient d’abord transportées à Chongqing par le « Rail International Chongqing-Xinjiang-Europe » puis elles seraient transportées à d’autres villes asiatiques à partir de Chongqing au rayon de 4 heures de distance au moyen de la correspondance aérienne de manière en se formant une « sphère économique à distance aérienne en quatre heures » qui l’entoure Chongqing comme le centre et que le coût de logistique baisse fort.
 

    La connectivité entre Chongqing et l’Eurasie est réalisée par la « correspondance routière et ferroviaire ».Les marchandises partent de Chongqing traversant le port Pingxiang de la province du Guangxi et arrivées à Ha Noi Viêt-nam par le transport routier, mais le temps du transport routier diminue de vingtaine jours par rapport au temps du transport maritime, le coût est seulement le cinquième du coût de transport aérien.
 

    Dans le futur, ces deux parties créeront deux passages rapides qui raccourcissent le lien avec l’Asie du Sud-Est : passage de la ligne Centrale (Chongqing-Mohan Yunnan-Singapour) et celui la ligne Ouest (Chongqing-Ruili Yunnan-Yangon Birmanie).
 

    Canaux variés de financement se débarrassent la restriction du coût de financement
 

    Depuis ces derniers jours, en s’appuyant sur la démonstration sus-mentionnée, le parc logistique à l’ouest de Chongqing est arrivé à émettre le « Lion City Bond » de 0,5 milliards USD.D’où le projet de construction des installations de stockage de logistique sera réalisé.
 

    Le responsable du parc logistique à l’ouest de Chongqing a dit : « Auparavant, la procédure de l’émission des obligations à l’étranger par l’entreprise était si complexe, il fallait établir deux corps, un corps serait fondé au pays corrélatif, l’autre serait établi à l’intérieur lors de la rentrée des capitaux. Actuellement, l’entreprise peut diffuser directement les obligations par crédit au Singapour et les capitaux peuvent également rentrer tout droit à l’entreprise. En même temps son coût d'émission sur le temps est réduit de 12 mois à 3 mois et son taux d’intérêt est inférieur au financement intérieur et à l’obligation typique émise à l’étranger.”
 

    « La raison du coût élevé de financement des entreprises est attribuée au canal simple du financement. » a dit Lawrence Wong (Huang Liangying), vice-président du Singapore Exchange Limited, si l’on réduit le coût de financement, il faut élargir les chaînes du financement afin de réaliser la diversification de la ressource du capital.
 

    Des canaux variés bilatéraux de financement et d’investissement transfrontaliers se forme progressivement. Les prêts et les obligations émis au Singapour par des entreprises ont atteint à 3,22 milliards USD ; les deux côtés fondent ensemble les fonds d’investissement du droit d’actions rayonnant « une ceinture et une route » ; le Centre d’exploitation international de la China Citic Bank installé à Chongqing apportera un volume de règlement de centaines milliards chaque année.
 

    Ils sont en train de construire un réseau de service financier pour les PME.Par exemple, China Bank et Fullerton Financial de Singapour fondent 11 banques de collectivité pour offrir des produits et des services plus variés aux PME et micro-entreprises.
 

    Selon les données, le coût de financement moyen des projets installés est réduit de 0,6% par rapport au taux d’intérêt du prêt à 1 3 ans à Chongqing, le coût de l’entreprise est diminué d’environ 130 millions. Dans l’avenir, au fur et à mesure que les dividendes de politique sont habituellement libérés, le coût de financement serait continûment diminué.
 

   

Bureau de maire

Service commode

Déclaration de Site | A propos de nous |  Clause de Site  | Rétroactions | Marque-page

Gouvernement municipal de Chongqing a tous droits réservés de 2007-2011
Traduit par Lan-bridge